Review de la nouvelle app de budget de Hardbacon

Review de la nouvelle app de budget de Hardbacon

Ok la gang, aujourd’hui je fais un review d’une nouvelle app de budget que j’ai essayé durant les derniers jours!

En plus, c’est une compagnie québécoise, alors ceux qui me demandaient pour une app de budget en français: Et voilà!

Hardbacon!

Et non, ce n’est pas mon grand frère, on utilise juste le même nom pour l’argent: du baconnnn!

Bon, à la base, Hardbacon était une plateforme qui permettait seulement de rassembler tous ses investissements à un même endroit, mais ils ont récemment restructuré et élargi leur app en ajoutant les sections de budget et de planification financière.

Et pour avoir essayer biiiin des applications et sites web de budget, je commence à connaître les musts pour qu’une app soit complète.

Voici donc les pros and cons de l’app de budget Hardbacon (avantages et désavantages, scusé mon franglais, j’habite à côté d’Ottôwô).

À lire aussi: Les 7 signes que tu doit t’occuper de tes finances personnelles

Pros:

  • L’app est gratuite: Les sections budget et planification financière sont accessibles complètement gratuitement. On aime! Il y a aussi un abonnement Premium pour ceux qui « jouent à bourse », comme dirait menoncle Gérard, et qui désirent gérer tous leurs investissements à un même endroit, pour 12.99$/mois ou 99$/année. Ça se pourrait que j’aie un code promo donnant 10% de rabais, j’dis ça j’dis rien (continue à lire).
  • Tu peux connecter tes comptes bancaires, donc finito les marathons pour aller regarder le solde de touuuuus tes comptes. Là, ils sont tous à un seul et même endroit. D’après moi, pour avoir une bonne app de budget, ça prend ça. La seule chose c’est que bien des gens ont peur de se faire voler des données en entrant leurs infos bancaires. Ce que je répond à ça, c’est que les apps de budget utilisent du cryptage et se conforment aux plus haut standards de sécurité. Par contre, rien ni personne n’est à l’abris d’un vol de donnée, pas même les plus grosses banques. Vous rappelez-vous les vols de données dont ont été victimes quelques grosses banques récemment? Mais bon, perso, je n’ai jamais eu de problèmes du genre.
  • Tu peux, bien évidemment, faire un budget: Il y a toutes les catégories dont tu as besoin pour catégoriser tes revenus et dépenses. Là, il te reste juste à donner une job à chaque piasse.
  • Tu peux planifier tes achats importants, comme l’achat d’une maison, d’une nouvelle voiture ou un autre achat important. Tu peux même voir l’impact que chaque achat important aura sur tes finances à long terme à l’aide d’une courbe de croissance. Les adeptes du mouvement FIRE peuvent même planifier leur retraite et voir à combien devrait être leur valeur nette à chaque année, afin d’atteindre la retraite ou la liberté financière. On pourra aussi bientôt créer des objectifs pour partir son entreprise et pour financer ses études!
  • Tu peux trouver la bonne carte de crédit pour toi avec leur comparateur de carte de crédit, que ce soit selon ton score de crédit, tes dépenses mensuelles et les récompenses que tu recherche, entre autres.
  • Tu peux trouver le meilleur site de courtage en ligne pour toi avec leur comparateur de courtiers en ligne: Si tu as l’intention et les connaissances pour te lancer en bourse, leur comparateur pourrait t’aider à trouver le meilleur outil pour tes besoins et tes objectifs.

À lire aussi: Un budget: Pourquoi et Comment?

Cons:

  • On ne peut pas encore inscrire nos actifs actuels: simplement dit, les hypothèques ne sont pas « liés » à un actif, ce qui fait que ça paraît comme une bin grosse dette sans rien pour contrebalancer. Je leur ai fait le commentaire et semblerait que ça s’en vient dans les prochaines semaines.
  • Il n’y a pas encore l’option pour classifier des sorties d’agent dans des « Comptes enregistrés »: J’aime bien planifier et faire le suivi des fonds que je dépose dans mon REER, CELI, REEE, etc.
  • Il n’y a pas de version sur l’ordinateur: Pour ma part, j’aime bien l’app pour voir mes comptes et survolé mon budget et mes dépenses. Sauf que pour tout ce qui est rapport et création de budget, j’aime vraiment mieux le faire sur l’ordinateur.

À lire aussi: Les 7 raisons qui te donneront envie d’investir maintenant

Mon verdict:

C’est une application qui est quand même nouvelle et en constante amélioration, alors il y a quelques petites choses à améliorer. Mais, somme toute, je crois honnêtement que ça vaut la peine de la découvrir. Elle a beaucoup de potentiel et je crois qu’elle plaira plus particulièrement aux milléniaux, de par son interface jeune et actuelle. Je ne crois pas qu’elle a surclassé Mint, mais elle est assurément dans mon top 3.

Pour sa part, l’abonnement Premium te permettra d’optimiser ton portefeuille grâce aux diagnostics, rapports et scores qui sont attribués à chaque comptes. Tu pourras aussi créer des alertes boursières pour ne pas manquer l’occasion d’acheter des actions d’une compagnie que tu aimes, à un prix que tu aimes!

Il y a une période d’essaie gratuite de 30 jours et tu peux utiliser le code BACON10 pour obtenir 10% de rabais sur ton abonnement.

Pourra pô dire jt’ai jamâ rien donné.

Ciao

V.

Cet article a été commandité par Hardbacon et la critique est basée sur mon expérience personnelle. En aucun cas Hardbacon ne m’a imposé un opinion.

Les 7 signes que tu dois t’occuper de tes finances personnelles

Les 7 signes que tu dois t’occuper de tes finances personnelles

Tu t’es jamais intéressé à tes finances personnelles parce que 1) c’est plate 2) c’est compliqué 3) ça te stress un brin.

Tu n’es pas seul, beaucoup de personne ont des frissons juste à entendre les mots « budget » et « finances personnelles ».

Pourtant, c’est pas si pire que ça un budget. Surtout que tu peux le modeler à ta façon.

Si tu te reconnais dans une des situations décrites ci-dessous, il serait peut-être temps d’adulter (action d’agir comme un adulte accompli) un peu.

À lire aussi: 5 astuces pour t’aider à mieux gérer ton bacon

Voici donc les 6 signes qu’il serait temps que tu commences à t’investir (jeu de mot lol) dans tes finances personnelles:

1- Le stress t’envahie quand tu reçois des factures.

Facture d’hydro, loyer, carte de crédit…ouf…j’ai aller m’ouvrir une bouteille de vin pour m’engourdir.

2- T’as aucune idée où est-ce que ton argent va.

En fait oui, tu le sais. Il va partout où est-ce qu’il ne devrait pas aller. Resto, bar, shopping, etc.

3- Tu n’as aucun sous de côté.

Rien. Nada. Niet.

4- Tu ne pourrais pas te permettre une « urgence ».

Ton char brise, ton chien vomit des paillettes, ton toit coule…c’est un shortcut pour une bonne crise de panique.

5- Tu ne sais pas comment te débarrasser de tes dettes.

On peut mettre fin à ça!

6- Tu ne connais pas ou tu ne bénéficie pas de l’effet des intérêts composés.

Je suis sincèrement désolée si tu n’en bénéficie pas. C’est la huitième merveille du monde.

7- Tu ne connais pas ton « Net Worth » (valeur nette) et/ou tu ne sais même pas c’est quoi.

Malheureusement, Forbes le calculera pas pour toi.

À lire aussi: Les 7 raisons qui te donneront envie d’investir maintenant


Fac, si t’étais bin correct avec ta situation financière jusqu’à temps que tu lises cet article, c’est qu’il est l’heure de prendre des bonnes habitudes financières.

Et là, je parle pas de passer 80h semaines sur tes finances.

Juste une petite heure par semaine peut faire une méchante différence.

Une heure par semaine, c’est une épisode de moins le mercredi soir.

Si tu veux, tu peux.

Et je te garantie que c’est pas si compliqué que ça.

Stay tuned pour mon prochain article qui t’expliquera: Par où commencer!

A+

Véro

Quand la vérité choque | Review du livre « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

Quand la vérité choque | Review du livre « Liberté 45 » de Pierre-Yves McSween

« Ce livre ne contient pas de solutions miracles. Je ne te donnerai pas la recette du pâté chinois de la réussite financière en trois étapes faciles. […] Ce n’est pas non plus un recueil de trucs pour épargner. Si ça t’intéresse de remettre tes dépenses en question, je t’invite à lire mon premier livre. »

– Pierre-Yves McSween, Liberté 45

Je confirme, ce n’est pas une lecture pour les doux. Si t’as pas envie de te faire dire tes 4 vérités sur tes finances persos, ouvre Netflix ou va écouter Occupation Double (je n’ai rien contre occupation double, je l’écoute religieusement. C’est juste une bonne façon de fuir sa réalité).

Pour son deuxième livre, Pierre-Yves nous propose un ouvrage challengeant qui, veut veut pas, remet en question ton parcours de vie. J’te mentirais si j’te disais que, pendant ma lecture, je me suis senti comme si j’avais toujours fait les bons choix dans ma vie. À plusieurs reprises je me suis dit « shit, j’aurais dû faire ça à la place », à commencer par mon choix de carrière. Quand j’étais jeune, je rêvais d’être enquêteuse. Sauf que pour être enquêteuse, tu dois travailler plusieurs années en tant que police pour PEUT-ÊTRE être considérée pour le poste d’enquêteuse. Fac, à la place, je me suis dit que j’allais faire un BAC en Criminologie…lol… Mettons que cette décision n’a pas contribuer grandement à l’ajout de valeur du plan VEI comme l’explique PY. Oui, avoir un bac c’est un atout, mais disons que certaines disciplines apportent plus de valeur que d’autres.

L’auteur mise donc sur le plan VEI (Valeur, Épargne et Investissement) pour viser la « Liberté 45 ». La nuance à faire avec cette expression découlant du fameux slogan « Liberté 55 » de nos ancêtres, les boomers (lol, maman, papa, ct’une blague ), c’est que ce n’est pas nécessairement la retraite qui est visé dans cet ouvrage. Le titre le dit bien, on parle de liberté ; la liberté de faire ce qu’on veut, quand on veut, rendu à un certain âge. Prendre une année sans solde, ralentir la cadence, se partir en affaire, bref, ce que tu veux.

On y retrouve aussi bon nombre de techniques d’optimisation fiscale. En bon français, des trucs pour payer moins d’impôts. Pierre-Yves a été grandement critiqué et accusé de déjouer le système, mais est-ce vraiment déjouer le système quand tu joues selon les règles de l’art, et que tu utilises des techniques pour éviter de payer en trop ? C’est comme pour des produits de consommation, pourquoi payer le plein prix quand tu peux attendre d’avoir un rabais, avoir des retours en argent en utilisant des outils comme Rakuten et des retours en argent sur ta carte de crédit ? C’est plus poussé que ça, mais le principe est le même : pourquoi payer plus quand tu peux payer moins ?

Il y a même une section qui raconte le parcours de certains blogueurs en finances personnelles (j’y suis peut-être ) prouvant ainsi que TOUT est possible. Un des blogueurs, l’auteur du blogue Le Jeune Retraité, raconte comment il a atteint l’indépendance financière et par le fait même, prit sa retraite à l’âge de 39 ans. 39 ANS, GANG. Il ne peut même pas avoir les rabais de l’âge d’or pis il est à la retraite, tsé. Il a d’ailleurs aussi tout récemment sorti son livre dans lequel il raconte son parcours en profondeur. Je ferai mon review bientôt.

Bref, personnellement, j’ai adoré le contenu. Probablement parce que la vérité ne me choque pas, mais aussi parce que j’ai soif d’apprendre. Et je crois que Pierre-Yves est un excellent pédagogue pour monsieur, madame tout le monde. Il vulgarise très bien son contenu et n’a pas peur d’insérer quelques dad jokes, qui m’ont beaucoup fait rire d’ailleurs (« d’la marde, ça reste d’la marde »). C’est triste, mais les décisions qu’on doit prendre en sortant de l’école secondaire sont les plus importantes et les plus déterminantes de notre vie. On a probablement tous fait des erreurs dans notre jeune temps, alors utilisons donc notre expérience pour éduquer les jeunes à ne pas faire les mêmes erreurs que nous, ou du moins, les aider à prendre des décisions plus éclairées.

Bref, je ne veux pas vous donner trop de spoilers sur livre de PY, alors je vous laisse le lire par vous-même. Je le recommande à tous, mais encore plus aux jeunes dans la vingtaine et aux parents dont les enfants approchent l’âge légale pour acheter de l’alcool.

Tu peux le commander ici: https://amzn.to/3jpKU3K

Et si tu n’as pas encore lu son premier livre, c’est par ici: https://amzn.to/3jruIyZ

A+

Véro

Employés et entrepreneurs: des solutions pour éviter l’apocalypse

Employés et entrepreneurs: des solutions pour éviter l’apocalypse

Mon chum m’a dit hier en paniquant: trouve une solution pour la business.

J’ai pensé: « Ah oui merci, c’est une bonne idée d’article »!

Tu es entrepreneur ou employés et la situation actuelle te touches directement?

Tu es désespérément à la recherche de solutions pour t’en sortir financièrement et éviter la faillite?

Cet article est pour toi.


La plupart des entrepreneurs et employés partout dans le monde sont en grande période de stress (sauf ceux dans le domaine sanitaire). Personne ne peut s’empêcher de se demander quelles conséquences la crise actuelle aura sur leurs affaires. Comme je disais dans mon dernier article, tout est inter-relié, alors les conséquences négatives se font voir à plusieurs niveaux.

Bien que ce soit impossible de prédire le futur, il y a certainement des moyens pour diminuer les conséquences négatives et absorber les pertes.

Donc, avant de paniquer et de prendre des mesures précipitées, assures-toi d’avoir toutes les informations disponibles pour prendre des décisions éclairées.

Voici quelques solutions disponibles aux entreprises:

  1. Le gouvernement Trudeau a libéré plus de 10 millions de dollar pour venir en aide aux entreprises canadiennes avec le programme de crédit aux entreprises à travers la Banque de développement du Canada et d’Exportation et développement Canada.
  2. Faire un plan de communication de crise.
  3. Utilise ta créativité: si tu es un restaurateur ou un commerce, mise sur la livraison à domicile et met tes mains à la pate. Si tu es propriétaire d’un studio de yoga par exemple, vends des sessions en ligne.
  4. Réduire les coûts d’opération au maximum en limitant les dépenses à celles qui sont absolument nécessaires. Je ne serais pas étonnée de voir les banques annoncer un congé de paiement d’hypothèque. Si c’est le cas, c’est le bon moment de prendre une entente avec ton propriétaire.
  5. Prendre une entente de paiement des taxes et impôts avec l’ARC.
  6. Maintenir une bonne communication avec ses employés. Tes employés sont ta business. Sans eux, tu n’es rien. Donc, prends en bien soin et ne soit pas hostiles avec eux face à cette situation, c’est une situation qui est autant difficile pour toi que pour eux. Les solutions aux employés sont énumérés plus bas.

À lire aussi: Comment générer des revenus continus même en dormant?

Pour les employés:

  1. La période d’attente de 7 jours sans paye avant d’être admissible à l’assurance-emploi a été retirée.
  2. Pour l’instant, la date limite pour la déclaration d’impôt de 2019 est encore le 30 avril 2020, mais c’est à surveiller de près. En attendant, on peut demander un allègement des pénalités et intérêts sur l’impôt.
  3. Si, dans le cadre de ton emploi, tu utilisais déjà le programme de travail partagé, le gouvernement à prolonger les durées maximales.
  4. Si tu n’as pas accès à aucun revenus, le décaissement d’une partie de tes REER (en prévoyant l’impôt à payer) peut être une solution envisageable. Après tout, c’est à ça qu’ils servent.
  5. Si ce n’est pas déjà fait, limite tes dépenses au minimum. C’est le temps là de magasiner les rabais.
  6. Sans me mettre personne à dos, je crois que ta priorité n’est plus sur tes dettes, mais bien sur tes épargnes. Je ne dis pas de ne plus payer tes soldes de cartes de crédit, mais peut-être diriger une partie de tes paiements dans tes épargnes. Tu as le droit d’être « selfish » dans des moments comme celui-ci et penser à tes poches avant celles des banques. Anyway, c’est temporaire, tu reprendras ton budget normal dans quelques semaines.

À lire aussi: Les 8 habitudes à prendre pour économiser plus de 6000$ en 2020

Les gouvernements continueront d’annoncés leurs programmes d’aide au courant des prochains jours. Je vais les surveiller de près et mettre cet article à jour au fur et à mesure.

C’est tellement important d’avoir des revenus passifs et un plan b, sauf que quand on est en état de crise, je comprend que ce n’est pas le meilleur moment pour les développer. Je sais aussi que c’est vraiment difficile de voir le positif dans une telle situation de crise, mais mon fort côté rationnel ne peut s’empêcher de te dire de ne pas oublier que c’est temporaire et que les choses reprendront leurs cours normal peu à peu. Prend le temps qui t’es donné pour passé du temps en famille, pour faire ton ménage de printemps et vendre des trucs, pour commencer ou terminer un projet qui brette, etc. C’est peut-être un signe qu’on doit ralentir, alors ralentissons.

Voici un autre article intéressant à ce sujet: https://www.cfib-fcei.ca/fr/ressources/covid-19-coronavirus-entreprises

Comment je gère mes placements dans des moments de crise?

Comment je gère mes placements dans des moments de crise?

Les informations contenues dans cet article ne devraient pas être prises comme des recommandations ou des conseils, mais plutôt comme un texte d’opinion qui partage ma pratique actuelle.


Pas plus tard qu’hier, j’était encore au Portugal entrain de profiter des beaux paysages que ce magnifique pays a à offrir. Sauf que ce fût une fin de voyage assez, comment dire, impatiemment attendue. Pas qu’on avait hâte de finir nos dernières vacances en tant qu’être humains indépendants (futurs parents lol), mais on avait plutôt hâte d’être en sol canadien. C’est lors de notre dernière soirée que la panique générale envers le Coronavirus s’est installé un peu partout dans le monde. On s’est donc mis à prier pour que notre vol ne soit pas canceller. Heureusement, tout s’est bien passé et nous sommes finalement revenus en terrain connu.

C’est dans des moments comme celui-ci qu’on se rend compte que tout est connecté. La santé, l’économie, le divertissement, le commerce, etc. Le COVID-19 amène son lot de panique, de négativité et de peur, mais c’est important de se garder informé et de ne pas perdre son bon sens.

Un des plus gros dommage collatéral du virus est envers l’économie. Les marchés boursiers et les PME sont durement affectés et la plupart de la population perd de gros montant dans leur investissement.

La question qui revient dans les pensées de tout le monde est : Qu’est-ce que je dois faire?

Personne ne peut prédire la tournure des évènements, personne. Personne ne peut non plus prédire le développement du coronavirus ni les fluctuations du marché boursier. Chaque annonce de nos dirigeants affectent directement nos placements, comme l’annonce de Justin Trudeau aujourd’hui qu’il pense à fermer les douanes. Donc, de vouloir prendre des actions importantes pour gérer ses investissements peut être risqué. Bref, c’est comme ça que moi je le perçois.

La façon de réagir à cette situation est propre à chacun. Moi, je décide de…ne rien faire parce qu’à mon avis, la constance est clé dans la construction de son patrimoine.

L’idée derrière mon statu quo est que je continue d’investir dans mes comptes enregistrés comme à l’habitude, donc les mêmes montants aux mêmes échéances. En continuant à y contribuer, j’augmente mes chances de limiter mes pertes et je réduis mon coût moyen d’achat.

Le coût moyen d’achat est le montant moyen pour lequel quelqu’un a dépensé pour une action. Il varie en fonction des achats et ventes des actions détenues.

Donc, disons qu’avant la crise, mon coût moyen d’achat était de 50$ (chiffres très fictif) et maintenant le prix de l’action est à 20$. En continuant à contribuer, et donc à acheter des actions en rabais à 20$, mon coût moyen diminue, donc ma capacité d’encaisser les pertes augmente. Mon coût moyen, qui est maintenant de 30$ par action, allège ma perte à 10$ par action (considérant que l’action est à 20$) au lieu de 30$ par action avec mon coût moyen initial de 50$.

Alors, admettons que le marché ne remonte pas tout de suite à 50$ de l’action, mais qu’il réussit à atteindre les 30$, mes pertes seront effacés parce que mon coût moyen est à 30$. Et c’est lorsque l’action atteint 30$ que je recommencerai à faire des gains.

Si le marché remonte rapidement à 50$ par action, et bien j’en sortirai gagnante, parce que mon gain aura commencé lorsque l’action aura atteint les 30$. C’est, très simplement expliqué, comme ça que les investisseurs perçoivent le marché comme étant en rabais lorsque qu’on vit une crise comme celle qu’on vit aujourd’hui.

Certains aimeront mieux la jouer « prudent » et se retirer des marchés après avoir perdu de gros montant. C’est très comprenable, c’est dans la nature du cerveau de réagir avec la peur pour se protéger. Le problème avec ça c’est que, oui ils limitent leurs pertes, mais ils tuent toutes chances de refaire leur argent, et peut-être même plus. Certains voudront re-entrer dans le marché lorsque celui-ci aura atteint le fond, mais ça, ça s’appelle « timer le marché » et ce n’est vraiment pas conseiller, surtout dans des moments comme celui-ci.

Il y a même une étude qui prouve qu’un chimpanzé avec les yeux bandés qui lance des fléchettes sur un tableau pour choisir un portefeuille a plus de chance de réussir à battre le marché qu’un portefeuille méticuleusement choisit par un expert dans le domaine.

Bref, dans l’ensemble, en ce moment, le plus important c’est l’entraide. Le chaos dans les épiceries et la saga du papier de toilette pourraient être évités. Réfléchissez rationnellement et ne vous laissez pas embarquer dans les vagues de panique qui engendrent ce genre de comportement et fiez-vous aux vraies sources d’informations. C’est dans ces moments que les personnes les plus vulnérables ont besoin de nous, fringants et responsable citoyens que nous sommes.

Sur ce, que ma quarantaine de 2 semaines commence!

V.