Un budget: Pourquoi et comment?

par michaelchampagnewp

28 Nov, 2020

Prendre en main sa situation financière, ça commence par la comprendre. Rien de mieux pour comprendre ses finances personnelles que de tenir un budget.

Pourquoi ?

Je le sais, c’est un sujet plate. Ça me fait pas tripper moi non plus, mais c’est trop important pour passer à côté. C’est la base de ta santé financière personnelle. Ça va te permettre de répondre à la question « Coudonc, elle est passée où toute mon argent? ». Ça va t’indiquer ce qui se passe vraiment, avec des vrais chiffres, pas juste une idée vague. Tu vas pouvoir vérifier si ton argent est consacré à des choses qui ont de la valeur pour toi. Ça va te permettre de planifier plus loin dans le futur que jusqu’à ta prochaine paye. Finalement, ton budget te permettra de reprendre le contrôle de ton argent.

À lire aussi: Les 7 signes que tu dois t’occuper de tes finances personnelles

Comment ?

Maintenant que tu es crinqué comme un chevreuil, voici les étapes à suivre pour que tu deviennes un maître dans l’art budgétaire.

1 – Choisir ton support

Capotes pas avec ça, tu peux changer d’idée plus tard. L’important c’est de choisir le support qui sera le plus simple et rapide pour toi. Voici les options que je connais :

  • Utiliser un fichier Excel sur ton ordinateur (rien d’automatique, full flexibilité)
  • Utiliser une application mobile (automatisation possible, flexibilité variable)
  • L’outil de ta banque/caisse (full automatique, peu de flexibilité)
  • Application mobile Google Sheets + fichier online (rien d’automatique, full flexibilité)

Personnellement, je fonctionne depuis plusieurs années avec un fichier local sur mon ordinateur portable, mais je vais transférer à l’application mobile Google Sheets pour avoir accès à mon budget peu importe où je suis.

Voici quelques outils à considérer pour démarrer plus rapidement :

YNAB   https://www.youneedabudget.com/

Mint   https://www.mint.com/

EveryDollar   https://www.everydollar.com/

Le seul véritable obstacle, ce sera d’en faire une habitude. Choisi la solution la plus facile, simple et agréable pour toi.

2 – Séparer 3 sections

Voici les fameuses trois grandes sections qui composent un bon budget : les revenus, les dépenses et l’épargne. Considère toutes les entrées d’argent dans tes revenus. Ça inclut évidemment ton salaire, mais aussi le 200$ que ta grand-mère te donne à Noël. Chaque piasse mérite sa place dans ton budget, peu importe d’où elle vient et par où elle part. Tu peux aussi séparer tes dépenses fixes de tes dépenses variables, mais ça, c’est un sujet pour plus tard.

3 – Établir tes catégories

Là non plus, faut pas se stresser avec ça. Choisis des catégories qui font du sens pour toi, et donne-toi la permission de les changer au fil du temps. Pendant mes études universitaires, j’avais des catégories pour la bière et les jeux vidéos. Ces temps-ci, j’ai une catégorie pour les couches et un prêt auto. Les temps changent, et ton fichier aussi, c’est normal. Pour te starter, tu peux facilement trouver plusieurs exemples en ligne. Enlève les catégories qui ne s’appliquent pas à toi, et ajoute celles qui manquent. C’est toi le boss. Le but est que chaque dépense ait une catégorie correspondante. Si t’es du genre à ne pas aimer fonctionner dans un environnement trop strict, tu auras peu de catégories mais elles couvriront large (logement, nourriture, services, divertissement, transport, etc.). Si par contre tu veux un portrait précis, tu auras des dizaines de catégories assez pointues (au lieu de « transport », par exemple, tu auras prêt auto, assurance auto, permis, immatriculation, essence, entretien et réparations, taxi, etc.) Je te dis ça parce que le plus important est de ne pas se décourager, alors il faut y aller selon ta motivation. Je pense que tu es mieux d’avoir un budget lousse que de ne pas en avoir un. Avec le temps, tu ajusteras la précision de ton budget selon les questions que tu te poseras.

4 – Saisir les données

C’est là que le fun commence! Chaque fois que tu reçois ta paye, tu saisis ça dans ton budget. Chaque fois que tu dépenses, tu saisis ça dans ton budget. Tu saisis? Bon, vu que c’est chiant de tout noter, laisse-toi aider par les outils automatisés qui sont disponibles. Ton relevé de carte de crédit est ton meilleur ami si la majorité de tes dépenses passent par là. Il y aura juste les dépenses en argent comptant qui vont te demander de garder la facture. Tu peux aussi entrer toutes tes dépenses récurrentes fixes (comme ton loyer ou tes versements d’assurances) d’un seul coup, au lieu d’attendre que chaque transaction se fasse.

Tu as avantage à être précis dans les montants. Fais pas comme le gars qui avait arrondi 95,75$ à 100$ avant de se rendre compte que c’était un versement hebdomadaire et de se retrouver avec une différence de (52 x 4,25$) 221$ à la fin de l’année. En même temps, tu es mieux de rentrer un montant imprécis que de rien rentrer pantoute. Le but est d’être le plus près possible de la réalité, mais calme le perfectionniste en toi car tu auras toujours une marge d’erreur. C’est sûr que tu balanceras pas à la fin de l’année, mais c’est pas grave car le but est juste d’avoir un portrait de ta situation.

5 – Établir des objectifs

Après une période de quelques mois seulement, tu pourras déjà mieux comprendre où va ton argent. C’est à ce moment là que tu diras « Ouch! Ça me coûte donc bien cher manger au resto toutes les semaines! » Tu pourrais par exemple te donner un objectif de pas dépasser 60$ de restaurant par semaine. L’inverse est aussi vrai : tu pourrais réaliser que tu dépenses SEULEMENT 4 fois 100$ par année pour ton activité préférée avec tes meilleurs chums, alors tu pourrais te donner l’objectif de dépenser plus pour ça parce que cette dépense te met un sourire dans la face pendant des semaines et te rend incroyablement heureux.

En appliquant la même démarche pour toutes les catégorie, tu verras apparaître ton budget annuel. Avec ton budget annuel, tu sais combien d’argent tu peux épargner. Tu peux donc planifier des versements automatiques de ton compte courant vers un CELI le lendemain du jour de paye, comme ça tu t’empêches de trop dépenser. C’est le principe de se payer en premier : beaucoup plus difficile de payer des tournées au bar (ou toute autre dépense qu’on fait sur un coup de tête quand on se sent riche) quand ton compte affiche 150$ que quand il affiche 2000$. Ça donne un énorme coup de pouce pour atteindre tes objectifs d’épargne.

À lire aussi: 5 astuces pour t’aider à mieux gérer ton bacon

Bonus!

Voici les gains que j’ai retirés de tenir mon budget depuis plus de 5 ans. Lorsque j’ai emménagé avec ma blonde, j’ai pu évaluer nos dépenses communes et ça nous a permis d’alimenter automatiquement un compte conjoint qu’on utilise pour payer tout ça sans se casser la tête. J’ai pu évaluer mon coût de vie (me loger, me nourrir, assurances, loisirs, etc), et ça m’a permis d’établir quel est le montant annuel à atteindre en revenus passifs pour atteindre éventuellement l’indépendance financière.

En conclusion, rien ne t’oblige de tenir à jour un fichier de tes revenus, tes dépenses et ton épargne. Mais si tu veux savoir où va ton argent, il n’y a pas 36 solutions. Si comme moi tu as des objectifs à moyen/long terme, retrousse tes manches et retrace tes piasses!

A+

Michael

À propos de l’auteure

michaelchampagnewp

Articles similaires

Inscris-toi à notre infolettre pour ne rien manquer!

Suis-nous!

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Review de la nouvelle app de budget de Hardbacon – Gère ton bacon - […] À lire aussi: Un budget: Pourquoi et Comment? […]
  2. La roadmap des finances personnelles | Par où commencer? – Gère ton bacon - […] budget va certainement t’aider à garder un oeil sur tes tendances […]
%d bloggers like this: