La roadmap des finances personnelles | Par où commencer?

La roadmap des finances personnelles | Par où commencer?

On peut bien penser ce qu’on voudra, les finances personnelles, c’est plus qu’important.

Sauf qu’on a pas mal tous tendance à laisser nos finances aller au gré du vent.

Pis, quand y’a une tempête, c’est là qu’on capote.

Pis c’est souvent là qu’on se réveille.

Difficile de faire autrement quand on a aucune idée par où commencer.

J’ai donc décidé de te faire un p’tit roadmap des finances personnelles.

Rappelle-toi que tout le monde peut arriver à gérer ses finances et que toute situation est surmontable.

Certaines seront plus difficiles à surmonter que d’autres, mais l’important c’est de passer à l’action.

Tes finances iront pas mieux si tu fais juste t’apitoyer sur ton sort.

Tu AS le pouvoir de changer ta réalité. Tu n’es pas une victime de ton propre sors.

Et je sais que ça peut paraître plate les finances personnelles, mais c’est les résultats qui sont motivants.

C’est quand tu commences à voir le fruit de tes efforts que c’est encourageant.

Je te jure que ton futur toi va te remercier dans quelques années.

Et tes enfants aussi.

Voici donc par où commencer si tu veux commencer à prendre soin de ses finances personnelles.

1. De où tu pars?

C’est tellement important de savoir d’où tu pars.

C’est comme quand tu vas voir un entraineur privé pour qu’il te fasse un plan d’entrainement.

Il doit connaître ton poids, ta masse corporelle, ton taux de gras, etc. pour être en mesure de te faire un plan personnalisé, qui va fonctionner pour toi.

C’est la même chose pour tes finances personnelles.

Tu DOIS connaître ta situation actuelle et savoir combien tu vaux, combien d’actifs et de dettes tu as pour bâtir ton plan d’attaque.

Donc, pour avoir un chiffre exact, tu dois additionner tous tes actifs et y soustraire tes dettes.

Exercice:

Rassemble tous tes actifs. Ça comprend:

  • Comptes de banque;
  • REER;
  • CELI;
  • Fond de pension;
  • Investissement (immobilier, à la bourse, prêt, etc.);
  • Maison;
  • Auto (je sais que certains vont dire que ce n’est pas un actif mais plutôt un passif, mais on s’entend tu pour dire qu’un auto ça vaut quand même quelque chose?)
  • La collection de bijoux que ta grand-mère t’a légué;
  • Bref, toute l’argent que tu POSSÈDES et ce que tu pourrais échanger contre de l’argent aujourd’hui.

Ensuite, additionne toutes tes dettes. Ça comprend:

  • Cartes de crédit;
  • Marge de crédit;
  • Dette d’étude;
  • Hypothèque;
  • Prêt auto;
  • L’argent que tu dois à ton ami;
  • Ta dette avec les hellsmopettes;
  • Bref, toute l’argent que tu DOIS en date d’aujourd’hui.

Qui sait? T’es peut-être plus riche que tu penses.

Cet exercice te permettras de savoir avec quoi tu commences la game.

Commences-tu dans l’rouge ou avec une longueur d’avance?

2. Où tu veux aller?

Là, tu dois te poser la question: où cé j’men va avec ça? Ton bût c’est tu de clairer tes dettes ou de prendre ta retraite le plus vite possible?

Tsé, la big picture.

Exercice:

Poses-toi les questions suivantes. Et pour une meilleure introspection, écris-le. Tu pourras le relire dans quelques mois/années et comparer.

  • Pourquoi je veux prendre mes finances personnelles en main?
  • Est-ce que mes finances perso me causent du stress?
  • Est-ce que je suis satisfait(e) de mes finances perso?
  • Qu’est-ce que je dois changer dans mes finances perso d’après moi?
  • Est-ce que je veux vivre ainsi pour toujours?
  • Est-ce que prendre ma retraite me cause du stress parce que je sais que je n’aurai pas assez d’argent?
  • Est-ce que je suis prêt(e) à prendre les actions nécessaires pour changer ma situation?

Rappelle-toi que tes dettes ne te définissent pas en tant que personne. Tu n’es pas moins « bon(ne) » que personne parce que tu as des dettes.

Une fois que tu as compris ça, ton mindset va changer. Et le mindset c’est la clé.

Si ça peut t’aider, gère tes finances personnelles comme si c’était ton entreprise, comme l’explique Jean-Sébastien, Le Jeune Retraité, dans son nouveau livre La Retraite à 40 ans. Ça va te détacher émotionnellement et tu pourras être plus rationnel dans tes décisions et actions.

À lire aussi: 5 astuces pour t’aider à mieux gérer ton bacon

3. Établir tes objectifs

Maintenant que tu sais dans quelle direction tu t’en vas, tu dois établir tes buts.

C’est tellement important d’avoir des buts. C’est ce qui va t’encourager à continuer.

Exercice:

Utilise la méthode SMART pour établir des objectifs qui seront atteignables et qui ne te découragerons pas.

Pour être SMART, un objectif doit être Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réalisable et Temporellement défini.

Donc, si par exemple, tu veux bâtir ton fond d’urgence, ton objectif ne doit pas être seulement « Bâtir un fond d’urgence » mettons.

Ça doit être « Bâtir un fond d’urgence équivalent à 3 mois de salaire en épargnant X% de mon salaire ou X montant par mois dans l’espace de X mois/années ».

Fait le pour tout ce que tu veux accomplir (dettes, investissement, retraite, etc.)

4. Faire ton plan d’attaque

Bon, là on part.

Je dirais que les 4 piliers en finances personnelles sont les revenus, les dépenses, les dettes et l’investissement. Alors ton plan d’attaque sera basé sur ceux-ci. Libre à toi de le bâtir comme tu veux selon tes objectifs, mais je vais te donner quelques guidelines pour chaque pilier pour t’aider.

REVENU

Revenu. 
nom masculin
Ce qui revient à qqn comme rémunération du travail ou fruit du capital.

Le revenu, c’est celui qui te permettra d’atteindre tes objectifs.

C’est grâce à lui que tu prendras ta retraite plus tôt ou que tu te débarrasseras de tes dettes.

Par contre, le revenu ne définit pas la richesse.

C’est-à-dire que ce n’est pas parce que quelqu’un fait le gros salaire qu’il est nécessairement riche.

C’est ce qu’il fait avec son revenu qui déterminera sa richesse.

Le but est de vivre sous ses moyens pour pouvoir investir le reste et ainsi augmenter ta valeur nette.

La plupart des gens n’ont qu’un seul revenu; le salaire.

Mais ce n’est pas le seul revenu qui existe.

J’entend souvent des gens dire: « Oui mais avec un seul revenu de 30k$ par année, j’irai pas chier loin ».

Ok? Mais arrange-toi pour en avoir plus qu’un, un revenu.

C’est même possible d’en avoir plusieurs sans avoir 2-3 jobs.

Je parle des revenus locatifs, des revenus passifs (comme des dividendes, des revenus d’intérêts, des gains en capital), des revenus d’entreprise, name it.

Tout dépend de ta volonté à atteindre tes objectifs.

Si t’es pas prêt(e) à laisser ton orgueil de côté, à faire les efforts nécessaires, a accepter que tu ne connais pas tout, cet article n’est pas pour toi.

Je pense que le plus accessible est l’investissement boursier; c’est-à-dire les revenus que tes placements à la bourse te rapporte.

Et pourtant, selon le dernier recensement de Statistique Canada, seulement 28% des québécois ont des revenus de placement (investissement immobilier, dividendes, les intérêts et le gain en capital).

Donc ça peut être des propriétaires d’entreprise, des propriétaires d’immeubles à logement ou des propriétaires d’actions à la bourse.

Tout ça pour dire que tu peux toi aussi avoir d’autres sources de revenu que ton salaire principale.

Maiiiiiis, si tu as une augmentation ou que tu as une autre sources de revenus qui commence, augmente pas ton rythme de vie, investit!

Sinon tu restera pris dans la rat race foreva.

DÉPENSES

Les maudites dépenses.

C’est tu pas assez l’fun dépenser, mais c’est tu pas assez chiant dépenser, ein!

Bon, tout dépendant de ton but, t’es pas nécessairement obliger de t’empêcher.

Si ton but c’est de payer tes dettes pis d’investir au plus criss, bin là t’as peut-être intérêt a lâcher Amazon un peu.

Si ton but c’est d’instaurer des bonnes habitudes financière, tu peux aussi apprendre à dépenser mieux.

Un budget va certainement t’aider à garder un oeil sur tes tendances dépensières.

DETTES

Si t’as pas de dettes, félicitations! Tu peux skipper cette section.

Il y a deux formes de dettes, les bonnes dettes et les mauvaises dettes.

C’est important de faire la différence, parce qu’une peut t’aider et l’autre te nuire.

Les bonnes dettes sont bien souvent contractés à des fins d’investissement. On parle ici d’hypothèque, de prêt RÉER, de prêt privé, etc.

Les mauvaises dettes elles, sont les prêts auto, les marges de crédit personnelles, mais la vraie peste, est la dette de carte de crédit.

Let’s start with that.

Les dettes de cartes de crédit à 19,99% d’intérêt sont des vraies cauchemars.

C’est un vrai fardeau puisqu’elle te vole ton argent mais elles t’empêchent aussi d’investir cet argent.

Donc comment se débarasser de ces mauvaises dettes?

Avec la méthode Snowball!

Popularisée par Dave Ramsey, la méthode Snowball consiste a réduire considérablement tes dettes de façon stratégique. Elle t’aidera donc a payer tes dettes plus facilement.

Comment?

En ajoutant le montant du paiement d’une dette à un autre paiement, lorsque la première dette est payé.

Voici la méthode détaillée en image. Bien évidemment, je ne compte pas les intérêts dans les paiements, c’est seulement pour donner la big picture. C’est seulement pour donner un exemple.

L’idée est d’imiter une boule de neige qui grossit en descendant une montagne, en grossissant nos paiements chaque fois qu’une dette est payé.

ÉPARGNE & INVESTISSEMENT

Une fois que les dettes sont payés, on se concentre sur l’épargne et l’investissement.

Mais, par où commencer?

On devrait premièrement tous se bâtir un fond d’urgence de 1000$.

Ça va te permettre de ne pas utiliser ta carte de crédit si une urgence arrive.

À lire aussi: Les 7 raisons qui te donneront envie d’investir maintenant

Ensuite, on se bâtit un fond d’urgence équivalent à 3 à 6 mois de salaire.

Une question qui me revient souvent: « je le place où mon fond d’urgence? »

Tu peux soit le garder dans un compte d’épargne à intérêts élevés ou dans ton CELI.

La seule chose c’est que si tu le garde tout dans ton CELI et qu’une urgence survient, ça peut prendre quelques jours à sortir l’argent, tout dependant avec quelle institution tu fais affaire.

Je pense que le best est de placer la majorité dans ton CELI et garder l’équivalent d’un mois de dépense dans ton compte épargne.

Ensuite, maxer son CELI, son REER et son REEE.

Petit crash course sur les véhicules de placement

Les véhicules de placement comme le celi, le rÉer et le reee sont seulement des outils de placement. Autrement dit, on peut utiliser ces outils afin d’optimiser nos investissements. par exemple, le Celi est un outil qui permet de ne pas payer d’impôt sur les gains.

Ton CELI, REER et REEE peuvent donc être utilisés au travers des banque, des fonds d’investissement ou à la bourse.

Mais comment bien choisir son véhicule de placement?

Bon, je parle pas de char ici Bob. Je parle de REER, CELI, REEE, RVER, non-enregistré, name it.

Tu dois savoir dans quoi placer ton argent selon ta situation.

Si admettons tu as un gros salaire, le REER serait intéressant pour toi puisqu’il te permet de repousser l’impôt sur une partie de ton salaire.

Si tu as un salaire d’entrée disons, le CELI serait intéressant puisque tu ne paies déjà pas beaucoup d’impôt et tes rendements seraient à l’abris de l’impôt.

Si tu as des enfants, REEE ça presse. Le gouvernement t’aide même a le remplir, tsé.

Bref, parle à ton conseiller financier pour qu’il puisse bien évaluer ta situation et te conseiller sur le meilleur véhicule de placement.

Il te reste juste à choisir la plateforme que tu utiliseras pour placer ton argent.

Toutes les banques offrent des comptes d’épargne avec véhicule de placement et une plateforme d’investissement à la bourse.

Sauf que les faibles rendements et les frais élevés rendent ce choix un peu moins attirantes.

Moi j’utilise la plateforme Wealthsimple depuis des années et cette compagnie ne cesse de m’impressionner.

À la base Wealthsimple est un robot-conseiller. L’argent que tu places est donc investis selon ton profil d’investisseur.

Mais ils ont récemment sortie Wealthsimple Trade, qui est une plateforme où tu peux investir à la bourse, dans les compagnies que tu aimes. C’est toi qui gères tout. Le vrai game changer c’est qu’il n’y a pas de frais de transactions.

Habituellement, les frais de transactions peuvent être entre 4.99$ et 9.99$ par transaction. Ça coupe pas mal ton profit si tu investis des petits montants.

Donc cette plateforme est parfaite pour ceux qui commencent à investir en bourse et même ceux qui sont avancés et qui recherchent une plateforme simple et facile d’utilisation.

Ils viennent aussi d’ajouter une version payante de leur plateforme de trading pour avoir les prix des actions en temps réel et d’autres avantages…pour 3$ par mois.

Ils ne finieront jamais de m’impressionner.

Je suis vraiment fan.

Bref, j’espère que ce petit roadmap t’aidera à reprendre le contrôle de tes finances et si tu as des questions, n’hésite pas à m’écrire un courriel, je suis toujours contente de discuter avec vous!

Bon parcours!

Review de la nouvelle app de budget de Hardbacon

Review de la nouvelle app de budget de Hardbacon

Ok la gang, aujourd’hui je fais un review d’une nouvelle app de budget que j’ai essayé durant les derniers jours!

En plus, c’est une compagnie québécoise, alors ceux qui me demandaient pour une app de budget en français: Et voilà!

Hardbacon!

Et non, ce n’est pas mon grand frère, on utilise juste le même nom pour l’argent: du baconnnn!

Bon, à la base, Hardbacon était une plateforme qui permettait seulement de rassembler tous ses investissements à un même endroit, mais ils ont récemment restructuré et élargi leur app en ajoutant les sections de budget et de planification financière.

Et pour avoir essayer biiiin des applications et sites web de budget, je commence à connaître les musts pour qu’une app soit complète.

Voici donc les pros and cons de l’app de budget Hardbacon (avantages et désavantages, scusé mon franglais, j’habite à côté d’Ottôwô).

À lire aussi: Les 7 signes que tu doit t’occuper de tes finances personnelles

Pros:

  • L’app est gratuite: Les sections budget et planification financière sont accessibles complètement gratuitement. On aime! Il y a aussi un abonnement Premium pour ceux qui « jouent à bourse », comme dirait menoncle Gérard, et qui désirent gérer tous leurs investissements à un même endroit, pour 12.99$/mois ou 99$/année. Ça se pourrait que j’aie un code promo donnant 10% de rabais, j’dis ça j’dis rien (continue à lire).
  • Tu peux connecter tes comptes bancaires, donc finito les marathons pour aller regarder le solde de touuuuus tes comptes. Là, ils sont tous à un seul et même endroit. D’après moi, pour avoir une bonne app de budget, ça prend ça. La seule chose c’est que bien des gens ont peur de se faire voler des données en entrant leurs infos bancaires. Ce que je répond à ça, c’est que les apps de budget utilisent du cryptage et se conforment aux plus haut standards de sécurité. Par contre, rien ni personne n’est à l’abris d’un vol de donnée, pas même les plus grosses banques. Vous rappelez-vous les vols de données dont ont été victimes quelques grosses banques récemment? Mais bon, perso, je n’ai jamais eu de problèmes du genre.
  • Tu peux, bien évidemment, faire un budget: Il y a toutes les catégories dont tu as besoin pour catégoriser tes revenus et dépenses. Là, il te reste juste à donner une job à chaque piasse.
  • Tu peux planifier tes achats importants, comme l’achat d’une maison, d’une nouvelle voiture ou un autre achat important. Tu peux même voir l’impact que chaque achat important aura sur tes finances à long terme à l’aide d’une courbe de croissance. Les adeptes du mouvement FIRE peuvent même planifier leur retraite et voir à combien devrait être leur valeur nette à chaque année, afin d’atteindre la retraite ou la liberté financière. On pourra aussi bientôt créer des objectifs pour partir son entreprise et pour financer ses études!
  • Tu peux trouver la bonne carte de crédit pour toi avec leur comparateur de carte de crédit, que ce soit selon ton score de crédit, tes dépenses mensuelles et les récompenses que tu recherche, entre autres.
  • Tu peux trouver le meilleur site de courtage en ligne pour toi avec leur comparateur de courtiers en ligne: Si tu as l’intention et les connaissances pour te lancer en bourse, leur comparateur pourrait t’aider à trouver le meilleur outil pour tes besoins et tes objectifs.

À lire aussi: Un budget: Pourquoi et Comment?

Cons:

  • On ne peut pas encore inscrire nos actifs actuels: simplement dit, les hypothèques ne sont pas « liés » à un actif, ce qui fait que ça paraît comme une bin grosse dette sans rien pour contrebalancer. Je leur ai fait le commentaire et semblerait que ça s’en vient dans les prochaines semaines.
  • Il n’y a pas encore l’option pour classifier des sorties d’agent dans des « Comptes enregistrés »: J’aime bien planifier et faire le suivi des fonds que je dépose dans mon REER, CELI, REEE, etc.
  • Il n’y a pas de version sur l’ordinateur: Pour ma part, j’aime bien l’app pour voir mes comptes et survolé mon budget et mes dépenses. Sauf que pour tout ce qui est rapport et création de budget, j’aime vraiment mieux le faire sur l’ordinateur.

À lire aussi: Les 7 raisons qui te donneront envie d’investir maintenant

Mon verdict:

C’est une application qui est quand même nouvelle et en constante amélioration, alors il y a quelques petites choses à améliorer. Mais, somme toute, je crois honnêtement que ça vaut la peine de la découvrir. Elle a beaucoup de potentiel et je crois qu’elle plaira plus particulièrement aux milléniaux, de par son interface jeune et actuelle. Je ne crois pas qu’elle a surclassé Mint, mais elle est assurément dans mon top 3.

Pour sa part, l’abonnement Premium te permettra d’optimiser ton portefeuille grâce aux diagnostics, rapports et scores qui sont attribués à chaque comptes. Tu pourras aussi créer des alertes boursières pour ne pas manquer l’occasion d’acheter des actions d’une compagnie que tu aimes, à un prix que tu aimes!

Il y a une période d’essaie gratuite de 30 jours et tu peux utiliser le code BACON10 pour obtenir 10% de rabais sur ton abonnement.

Pourra pô dire jt’ai jamâ rien donné.

Ciao

V.

Cet article a été commandité par Hardbacon et la critique est basée sur mon expérience personnelle. En aucun cas Hardbacon ne m’a imposé un opinion.

La pire erreur à faire en tant que premier acheteur: S’acheter une maison

La pire erreur à faire en tant que premier acheteur: S’acheter une maison

Oui, oui.

Je sais ce que t’es entrain de te dire.

« Bin LÀ:

C’est pour ça que j’économise depuis 4 ans;

Je suis tanné de payer dans le vide pour me loger;

Je veux être propriétaire!!!;

Je veux acheter ma maison de rêve, elle est à vendre en plus! »

Mais je te le redis, c’est la pire erreur que tu pourrais faire si tu recherches moindrement l’indépendance financière.

Contrairement à la croyance populaire, une maison dont tu es propriétaire occupant à 100% n’est PAS un actif.

C’est une dépense, un passif.

Pourquoi? Parce que tu n’as aucun revenu relié à ta maison.

C’est toi qui paye ton hypothèque. C’est toi qui paye les taxes foncières. C’est toi qui paye les réparations. Etc.

Oui, tu pourras la revendre et peut-être faire un profit, mais elle aura été financé à 100% par ta poche.

Combien de personnes se sont achetés une maison et qui, à un moment donné, ont dû vendre pour acheter plus petit ou même pour louer parce qu’ils se sentaient pris?

Combien de personnes sont devenus financièrement indépendants avec seulement une maison et aucun investissement? Quels qu’ils soient.

Une maison, je me répète, c’est une dépense.

En plus, le montant d’intérêt que tu auras payé à la fin de ton hypothèque sera presque le double du montant d’achat de ta maison.

Tu auras donc financé, de tes poches, DEUX maisons.

Payant comme « investissement » eh?

Alors, pourquoi ne pas faire financer sa maison par l’argent que fait ton argent?

Autrement dit, pourquoi ne pas faire travailler ton argent, pour ses revenus financent ta maison?

Avant de tomber dans le vif du sujet, voici quelques définitions :


Qu’est-ce que l’indépendance financière?

L’indépendance, l’autonomie ou la liberté financière c’est le fait de pouvoir vivre sans dépendre d’un salaire, donc d’un emploi. C’est avoir la liberté de faire ce qui nous plaît et gagner notre vie en faisant travailler notre argent pour nous au lieu de, nous, travailler pour l’argent. Le concept de l’indépendance financière permet de se sortir de la « rat race » ou plus précisément, du 9 à 5 classique.

Plusieurs blogues sont devenus extrêmement populaire autour de ce sujet dont Smart Passive Income et Mr. Money Mustache.


Qu’est-ce qu’un passif?

Un passif est un élément qui crée des dépenses et aucun revenu. Une hypothèque, un prêt pour une voiture, des meubles, un spa, etc. sont tous des éléments passifs d’un portefeuille.


Qu’est-ce qu’un actif?

Un actif, quant à lui, génère continuellement des revenus. Oui, il peut y avoir des dépenses reliés, mais elles seront absorbés par les revenus. Un immeuble à revenu, un investissement à la bourse, un REER, un CELI, etc. sont tous des actifs. Ce sont les actifs qui permettront de faire grossir son avoir net.


Qu’est-ce qu’un avoir net?

Simplement illustré : l’avoir net c’est les actifs – les passifs. Ça nous permet de savoir combien nos investissement valent après avoir déduit nos passifs et nos dettes.


Qu’est-ce qu’un retour sur investissement?

Plus communément appelé le ROI (Return On Investment), le retour sur investissement est un taux utilisé par les investisseurs pour déterminer si un investissement en vaut la peine. L’investisseur investira dans des opportunités qui lui permettront de récupérer son investissement rapidement.


Qu’est-ce que l’effet levier?

L’effet levier, pour les besoins de cet article, c’est la capacité d’acquérir des investissements grâce à l’endettement. C’est ça qui te permet d’acheter une maison même si tu n’as pas les fonds nécessaires.


Alors, comment financer sa maison avec ses investissements?

Ce n’est pas financer sa maison avec ses investissements comme financer sa maison avec les revenus générés par ses investissements.

Pour se faire, il faut avoir des investissements, des actifs. Il faut que le moulin tourne et que des revenus soient générés. C’est là le problème de vouloir s’acheter une maison comme première propriété.

En étant trop pressé et en voulant une maison unifamiliale tout de suite, tu passes à côté d’une opportunité en or. Celle de la liberté financière. Elle ne s’acquiert pas du jour au lendemain, mais au fil du temps, en prenant des décisions éclairées, elle se pointera le bout du nez.

La question à se poser est : As-tu un moulin (investissement) qui génère des revenus? Si non, tu fais erreur. Ou plutôt, la partie de toi qui veut être financièrement libre fait erreur.

Penses-y un peu.

Si, disons, tu t’achètes un duplex pour commencer et que tu fais une croix sur ta maison de rêve pour quelques années.

Aux fils des mois, des années, le capital payé de ton hypothèque augmentera et tu n’auras eu qu’à verser 50% des frais. L’autre 50% sera financé par ton locataire. Après quelques années, tu seras en mesure d’utilisé ton effet levier pour refinancer ton duplex et ainsi avoir la mise de fond pour ta maison (ou pour ton 2em investissement si tu as compris le principe). Tu auras donc maintenant un duplex 100% locatif et donc deux fois plus de revenus générés par cet actif.

Ce n’est pas la méthode la plus rapide, mais elle est beaucoup plus efficace que la « méthode : on s’achète notre maison de rêve en premier ». Cet actif t’auras permis d’acheter une maison et en plus, tu auras un flux de revenus supplémentaire.

Plus tu augmenteras tes actifs, plus les retombés seront bonnes et plus elles pourront t’aider à financer des achats passifs (ou d’autres actifs ;)). Et ce n’est pas obligé d’être des investissements immobilier. Ça peut être des investissements boursier, un blogue, un entreprise, etc.


Dans cet article, je tenais à te présenter l’idée en général. C’est, dans plusieurs des cas, beaucoup plus complexe que ça, mais l’idée reste relativement simple.

Si tu aimerais en savoir plus sur le concept de l’actif et du passif, de l’indépendance financière, des investissements, etc., je te conseille fortement d’aller lire le livre de Robert T. Kiyosaki, Père riche père pauvre. C’est un livre d’une simplicité surprenante qui t’aideras assurément à trouver ta voie dans cet océan d’opportunités.



L’intérêt composé: ton meilleur ami OU ton pire ennemi!

On s’entend tu pour dire qu’une boule de neige qui déboule une colline va grossir, et grossir, et grossir jusqu’à temps qu’elle atteigne le bas de la montagne?

Et qu’une dette qui dégringole sa descente en enfer va grossir, et grossir, et grossir jusqu’à temps que son « détenteur » prenne ses responsabilités.

Mais pourquoi une dette continue de grossir si on ajoute rien dessus?

Eh bien parce qu’une dette n’est pas gratuite. En fait, elle est loin d’être gratuit. Plus elle est grosse, plus elle coute chère.

Tsé, quand tu loue un Airbnb, ça te coute de l’argent right?

C’est la même chose avec ta dette, c’est comme si tu louais de l’argent. Pis c’est pas cheap, louer de l’argent.

On pense tous que la dette, c’est LA façon d’enrichir les banques.

Et qui a des dettes?

Ceux qui ont moins de sous?

Qui dans la salle paye ou a déjà payé juste le minimum sur sa carte de crédit?

Qu’est-ce que tu dirais si je te disais que ta carte de crédit de 5,000$ à 19% va te couter, non pas 5,000$, mais plus de 17,000$ sur presque 20 ans si tu ne fais que les paiements minimum…

O-u-c-h!

C’est tellement facile de se sentir enseveli.

Si tu es dans cette situation, ne te décourages pas. Tu n’es pas seul.

La question à se poser est Comment changer la situation en ta faveur?

Dis-toi ceci :

Un montant d’argent qui est bien placé va grossir, et grossir, et grossir … et grossir, et grossir encore.

Il y a une façon de renverser la balance et de faire travailler la boule de neige en ta faveur… et de quand même faire faire de l’argent aux banques *yeux*.

« Mais les banques ne font pas d’argent avec les riches, parce qu’ils n’ont pas de dettes. » me diras-tu.

Faux, ils font quand même de l’argent avec les riches. Et pas mal à part de ça.

Comment? Avec leurs investissements, leurs placements, etc.

« C’est quoi le rapport avec ma dette de 5000$ sur ma carte de crédit? »

Eh bien, c’est probablement aussi l’effet boule de neige qui les ont menés là où ils sont.

T’imagines? La boule de neige qui t’a amené aussi creux, pourrait t’amener trèèèès haut!

Eh oui, les riches ET les pauvres ont une chose en commun : les intérêts composés.


Qu’est-ce que les intérêts composés?

Les intérêts composés sont des intérêts qui sont rajoutés périodiquement sur un investissement placé en conséquence. Ces intérêts, devenu capital, génèrent ensuite eux-mêmes des intérêts, ce qui fait ainsi augmenter la valeur du capital initial même si aucun autre fond n’est investi.

Exemple 1

Si tu places 3,000$ à du 7% d’intérêt composé pendant 30 ans, tu accumulerais 24,349.49$ sans faire d’autre dépôt et sur ça, tu encaisserais 21,349.49$ en intérêt seulement. Ton placement serait donc composé de 88% d’intérêts!!!

Exemple 2

De l’autre côté de la médaille, si tu as un solde de 3,000$ sur ta carte de crédit à du 19,99% et que tu ne fais que les paiements minimums; ça t’en aura couté $3,486.72 en intérêts sur 17,75 ans. C’est plus que le double!!!

La calculatrice que j’utilise estime même l’opportunité perdue d’avoir eu $10,423.44 dans tes poches après 17,75 ans en ayant placé les paiements à du 7% de rendement au lieu de payer ta carte de crédit. Tu aurais fait $6,936.72 d’intérêts!!!

Tu vois la magie des intérêts composés?


Intérêt simple VS Intérêts composés

La différence entre l’intérêt simple et l’intérêt composé est que l’intérêt qui est composé est injecté périodiquement dans ton investissement. Soit annuellement, mensuellement, quotidiennement, etc. Tandis que l’intérêt simple n’est que la valeur de ton placement par le % d’intérêt.

Il est très important de choisir un compte qui propose des intérêts composés.

Exemple 3

Comparativement à la première exemple, si tu places 3,000$ dans un compte à intérêt simple de 7% sur 30 ans, tu accumuleras seulement 6,300.00$ (17.50$ par jour) en intérêt. C’est une différence de 15,049.49$ (avec le 24,349.49$ de l’exemple 1).

Il n’y a malheureusement pas l’option de l’intérêt simple avec les cartes de crédit. Ça serait bien trop beau pour être vrai et les banques sont beaucoup trop intelligentes.


Quelle est la meilleure composition : annuelle, mensuelle ou quotidienne?

Plus la période est courte, plus les gains sont grand. Donc si tes intérêts sont composés quotidiennement, t’es en business. Et disons qu’on te rajoute des dividendes sur le tas, bin t’es plus qu’en business! Voici une calculatrice pour t’aider à calculer la composition.


La règle de 72

Cette règle est une simple façon d’avoir une idée de combien de temps prendra un investissement à doubler. Donc si ton investissement est placé à du 7%, ça lui prendra environ 10 ans à doubler (72/7). Et pour savoir à combien d’intérêt doit être placé ton argent pour doubler en 8 ans par exemple, on divise 72 par 8 = 9%.

À un certain point, tes intérêts pourraient même dépasser le montant que tu auras investi tout au long de ces années.


Comment faire profiter des intérêts composés?

Le meilleur ami des intérêts composés est le temps. Plus tu as du temps devant toi, plus les intérêts composés feront du chemin, comme la boule de neige. Par contre, il n’est jamais trop tard pour commencer à épargner.

Pour ma part, mes investissements sont avec Wealthsimple. Dans mon CELI, les dividendes et les intérêts sont réinvestis chaque mois. Alors même si je décidais de ne plus le garnir, il grandirait tout seul.

Ils ont aussi un nouveau produit qui s’appelle Wealthsimple Cash, qui est un compte d’épargne/chèque à un taux d’intérêt de 2,4% composé à chaque mois! C’est le meilleur compte d’épargne (et chèque en plus) qui offre un aussi haut taux d’intérêt composé. Il bat même l’inflation.

Je ne suis pas rémunérée par Wealthsimple, mais si tu utilises mon lien pour t’inscrire, nous bénéficierons les deux de la gestion gratuite de 10,000$ pendant 1 an!


Tel que cité par la Banque Nationale;

 «Les intérêts composés sont la huitième merveille du monde. Celui qui les comprend les gagne. Et celui qui ne les comprend pas les paie.»

Un grand scientifique

MAIS, les intérêts composés feront pas toute la job à ta place. Faut que tu prennes ta part de responsabilité et que tu consacres une partie de tes revenus à tes épargnes et tes investissements. Rappelle-toi que l’inflation joue contre nous. Si tu ne garnis pas t’es économies et que tu ne fais pas d’intérêt sul top, tu vas te faire manger la laine sur le dos par la méchante inflation.

À go on profite des intérêts composés?

GO!



Une tendance dont personne ne devrait être fier

Aujourd’hui je suis un peu triste.

Je suis un peu triste parce que je suis tombé sur un article de Wealthsimple qui stipule que la plus part de leur client sont des hommes. Ils ont confirmé ce que je ne voulais pas qui soit confirmé: les femmes investissent/épargnent moins que les hommes.

Vous pouvez le lire juste ici.

Mais pourquoi? Pourquoi les femmes ont moins tendances à investir et épargner que les hommes? 

Est-ce que c’est la peur? Le manque d’intérêt? Le manque de connaissance?

(Sorry les boys, cet article ne sera pas à propos de vous🤷🏽‍♀️)

Est-ce que ça se pourrait que ça soit un brin à cause de la société? À cause de la mentalité de nos grands-parents et nos ancêtres qui ont été élevés dans l’inégalité des sexes?

Oui pis non, que je me dis.

J’pense que c’est une mentalité, un peu inconsciente, que la société a acquit aux fils des années. Celle que ce sont les hommes qui font de l’argent, pas les femmes. 

Et malheureusement, nous les femmes, oui ont subi, mais on approuvent un peu aussi en décidant de ne pas prendre soin de sa santé financière (met le chapeau s’il te fait). 

À lire aussi : 5 astuces pour t’aider à mieux gérer ton bacon

Moi je le vois, tsé. C’est triste, parce que quand je dis à des gens que j’ai quelques portes (immobilier), ils n’en reviennent pas. Mais si le dude à côté de moi dit la même chose à des gens, leur réaction va pas mal plus se rapprocher du « Ah, c’est cool », pendant que les personnes à qui je parle vont encore m’en parler et me poser plein de question et que « Bin voyons donc, c’est DONC bin malade ».

Oui c’est vrai que c’est malade, mais pourquoi ce serait plus impressionnant que le dude à côté de moi?

Elle est là la différence, c’est dans nous pis on l’sait meme pas. C’est triste.

Moi quand je rencontre une femme et qu’elle me dit qu’elle aussi est dans l’immobilier ou qu’elle est entrepreneure, j’suis donc fière pis j’ai l’goût de l’dire à tout l’monde et de la voir réussir.

À lire aussi : Ta Priorité | Dettes ou Investissement?

Je sais que c’est tough quand t’as aucune idée où t’enligner mais je te jure que y’a des façons bin simple et facile de commencer. Après quand tu vas voir des résultats positifs, tu vas être encouragé et peut-être que tu vas vouloir en savoir plus. Rendu là, viens m’voir, on va jaser!

Mais pour commencer y’a Wealthsimple et d’autres robots-conseillers sua coche. Pis j’suis pas payé pour dire ça, y savent même pas j’suis qui, y savent même pas que j’existe. Mais moi je l’utilise.

C’est worry-free, TELLEMENT simple, ça bât l’inflation (et plus), pis c’est oh combien satisfaisant de voir ton argent grandir (c’est comme mon enfant, lol).

Voici ce qui te convainquera que c’est safe:

  • Ils gèrent au-dessus de 4 billions de dollars;
  • Ils sont réglementés par l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRVCM);
  • Ils sont assurés par le fonds canadien de protection des épargnants (FCPE);
  • Nos fonds sont aussi assurés par le FCPE jusqu’à concurrence de 1 million de dollars par compte individuel;
  • DONC, s’ils ferment demain matin, t’es protégé et tu ne perdra pas une cent.

Avant d’investir avec n’importe quel robot-conseillers, informe-toi sur leur compagnie. Lis leur blog, pose des questions à leur service à la clientèle, pis quand t’es prête, investit un petit montant. Commence avec un ptit 20$ par semaine si t’es pas sur. Ça peut monter vite. Ils réinvestissent même tes dividendes!

Ah pis stp, fis-toi pas sur ton héritage, ta famille ou ton chum. Crée ta propre santé financière.

Bonne semaine,

V.