L’intérêt composé: ton meilleur ami OU ton pire ennemi!

On s’entend tu pour dire qu’une boule de neige qui déboule une colline va grossir, et grossir, et grossir jusqu’à temps qu’elle atteigne le bas de la montagne?

Et qu’une dette qui dégringole sa descente en enfer va grossir, et grossir, et grossir jusqu’à temps que son « détenteur » prenne ses responsabilités.

Mais pourquoi une dette continue de grossir si on ajoute rien dessus?

Eh bien parce qu’une dette n’est pas gratuite. En fait, elle est loin d’être gratuit. Plus elle est grosse, plus elle coute chère.

Tsé, quand tu loue un Airbnb, ça te coute de l’argent right?

C’est la même chose avec ta dette, c’est comme si tu louais de l’argent. Pis c’est pas cheap, louer de l’argent.

On pense tous que la dette, c’est LA façon d’enrichir les banques.

Et qui a des dettes?

Ceux qui ont moins de sous?

Qui dans la salle paye ou a déjà payé juste le minimum sur sa carte de crédit?

Qu’est-ce que tu dirais si je te disais que ta carte de crédit de 5,000$ à 19% va te couter, non pas 5,000$, mais plus de 17,000$ sur presque 20 ans si tu ne fais que les paiements minimum…

O-u-c-h!

C’est tellement facile de se sentir enseveli.

Si tu es dans cette situation, ne te décourages pas. Tu n’es pas seul.

La question à se poser est Comment changer la situation en ta faveur?

Dis-toi ceci :

Un montant d’argent qui est bien placé va grossir, et grossir, et grossir … et grossir, et grossir encore.

Il y a une façon de renverser la balance et de faire travailler la boule de neige en ta faveur… et de quand même faire faire de l’argent aux banques *yeux*.

« Mais les banques ne font pas d’argent avec les riches, parce qu’ils n’ont pas de dettes. » me diras-tu.

Faux, ils font quand même de l’argent avec les riches. Et pas mal à part de ça.

Comment? Avec leurs investissements, leurs placements, etc.

« C’est quoi le rapport avec ma dette de 5000$ sur ma carte de crédit? »

Eh bien, c’est probablement aussi l’effet boule de neige qui les ont menés là où ils sont.

T’imagines? La boule de neige qui t’a amené aussi creux, pourrait t’amener trèèèès haut!

Eh oui, les riches ET les pauvres ont une chose en commun : les intérêts composés.


Qu’est-ce que les intérêts composés?

Les intérêts composés sont des intérêts qui sont rajoutés périodiquement sur un investissement placé en conséquence. Ces intérêts, devenu capital, génèrent ensuite eux-mêmes des intérêts, ce qui fait ainsi augmenter la valeur du capital initial même si aucun autre fond n’est investi.

Exemple 1

Si tu places 3,000$ à du 7% d’intérêt composé pendant 30 ans, tu accumulerais 24,349.49$ sans faire d’autre dépôt et sur ça, tu encaisserais 21,349.49$ en intérêt seulement. Ton placement serait donc composé de 88% d’intérêts!!!

Exemple 2

De l’autre côté de la médaille, si tu as un solde de 3,000$ sur ta carte de crédit à du 19,99% et que tu ne fais que les paiements minimums; ça t’en aura couté $3,486.72 en intérêts sur 17,75 ans. C’est plus que le double!!!

La calculatrice que j’utilise estime même l’opportunité perdue d’avoir eu $10,423.44 dans tes poches après 17,75 ans en ayant placé les paiements à du 7% de rendement au lieu de payer ta carte de crédit. Tu aurais fait $6,936.72 d’intérêts!!!

Tu vois la magie des intérêts composés?


Intérêt simple VS Intérêts composés

La différence entre l’intérêt simple et l’intérêt composé est que l’intérêt qui est composé est injecté périodiquement dans ton investissement. Soit annuellement, mensuellement, quotidiennement, etc. Tandis que l’intérêt simple n’est que la valeur de ton placement par le % d’intérêt.

Il est très important de choisir un compte qui propose des intérêts composés.

Exemple 3

Comparativement à la première exemple, si tu places 3,000$ dans un compte à intérêt simple de 7% sur 30 ans, tu accumuleras seulement 6,300.00$ (17.50$ par jour) en intérêt. C’est une différence de 15,049.49$ (avec le 24,349.49$ de l’exemple 1).

Il n’y a malheureusement pas l’option de l’intérêt simple avec les cartes de crédit. Ça serait bien trop beau pour être vrai et les banques sont beaucoup trop intelligentes.


Quelle est la meilleure composition : annuelle, mensuelle ou quotidienne?

Plus la période est courte, plus les gains sont grand. Donc si tes intérêts sont composés quotidiennement, t’es en business. Et disons qu’on te rajoute des dividendes sur le tas, bin t’es plus qu’en business! Voici une calculatrice pour t’aider à calculer la composition.


La règle de 72

Cette règle est une simple façon d’avoir une idée de combien de temps prendra un investissement à doubler. Donc si ton investissement est placé à du 7%, ça lui prendra environ 10 ans à doubler (72/7). Et pour savoir à combien d’intérêt doit être placé ton argent pour doubler en 8 ans par exemple, on divise 72 par 8 = 9%.

À un certain point, tes intérêts pourraient même dépasser le montant que tu auras investi tout au long de ces années.


Comment faire profiter des intérêts composés?

Le meilleur ami des intérêts composés est le temps. Plus tu as du temps devant toi, plus les intérêts composés feront du chemin, comme la boule de neige. Par contre, il n’est jamais trop tard pour commencer à épargner.

Pour ma part, mes investissements sont avec Wealthsimple. Dans mon CELI, les dividendes et les intérêts sont réinvestis chaque mois. Alors même si je décidais de ne plus le garnir, il grandirait tout seul.

Ils ont aussi un nouveau produit qui s’appelle Wealthsimple Cash, qui est un compte d’épargne/chèque à un taux d’intérêt de 2,4% composé à chaque mois! C’est le meilleur compte d’épargne (et chèque en plus) qui offre un aussi haut taux d’intérêt composé. Il bat même l’inflation.

Je ne suis pas rémunérée par Wealthsimple, mais si tu utilises mon lien pour t’inscrire, nous bénéficierons les deux de la gestion gratuite de 10,000$ pendant 1 an!


Tel que cité par la Banque Nationale;

 «Les intérêts composés sont la huitième merveille du monde. Celui qui les comprend les gagne. Et celui qui ne les comprend pas les paie.»

Un grand scientifique

MAIS, les intérêts composés feront pas toute la job à ta place. Faut que tu prennes ta part de responsabilité et que tu consacres une partie de tes revenus à tes épargnes et tes investissements. Rappelle-toi que l’inflation joue contre nous. Si tu ne garnis pas t’es économies et que tu ne fais pas d’intérêt sul top, tu vas te faire manger la laine sur le dos par la méchante inflation.

À go on profite des intérêts composés?

GO!



La SEULE bonne raison de rester avec ton chum/ta blonde: c’est l’argent!


Je vous entends déjà dire : « bin voyons est tu folle elle? »

Mais avant de me lancer des roches, lis jusqu’au bout.

Qu’est-ce que tu dirais si je te disais que bien des gens restent dans des « relations » juste pour l’argent?

Dirais-tu que c’est correct ou que tu n’as pas les mêmes valeurs?

Et bien, je t’annonce qu’une bonne partie de la population le fait, incluant même peut-être: TOI.

« Mais de quoi elle parle?? »

Je parle de ta job.

Parce qu’au fond, une job c’est un peu comme une relation interpersonnelle, il y a des hauts et des bas, des journées plus difficiles, d’autres plus satisfaisantes. Tu peux être épanouie autant dans ton travail que dans une relation interpersonnelle. Il y a de la joie, de la colère, de la confiance, de l’ouverture d’esprit, de la communication, etc. Puis, il y a un avantage monétaire dans les deux cas; d’une part tu as une paie aux deux semaines et de l’autre tu peux diviser des coûts.

(Je parle de relation interpersonnelle parce que ça peut être autant une relation amoureuse qu’une relation de colocation par exemple.)

Une job; c’est habituellement appréhender avec un signe de $. On a tous besoin d’une job, d’un revenu pour survivre. Et plus on performe, plus on a de chance d’avancer dans l’organisation et d’obtenir des bonus ou des augmentations de revenus. Mais, le signe de $ ne devrait pas être la seule raison pour garder une job que tu détestes.

Donc, si la seule raison pour laquelle tu gardes ta job c’est la rémunération, bin c’est la même chose que si tu restais dans une relation interpersonnelle pour l’argent ou l’avantage monétaire.

C’est aussi con que dire: « Bin je reste avec mon chum seulement à cause de l’argent, je ne pourrais pas payer mon appart tout seul ». Je te le dis tout de suite, si tu fais ça pour ta job OU ton partenaire, you are wrong.

Là, je ne suis pas en train de te dire de tout crisser là. Mais je veux te faire réaliser que le fait de rester dans une situation que tu n’apprécies pas, n’aura que des effets négatifs à court et à long terme. Et contrairement à ce que tu peux espérer, ta performance ne sera pas meilleure, ta motivation n’augmentera pas et ton sentiment d’accomplissement non plus; à moins que tu t’efforce à changer ta relation avec ta job.

À mon humble avis, je crois que LE sentiment le plus important, que ce soit dans un milieu de travail ou à la maison, c’est le sentiment d’épanouissement. Quoi de pire que de se sentir inutile et de ne pas être apprécié à sa juste valeur. Mais bien souvent, le problème c’est qu’on ne sait même pas qu’est-ce qui nous épanouis.

Donc, afin d’être en mesure de changer ta relation avec ta job, il faut que tu commences par déterminer tes sources d’épanouissement. Si pour certains, le seul fait d’avoir un emploi stable les comblent, d’autres ont besoins de défis pour se sentir motivé. Parce qu’il est certain qu’une personne qui a besoin de défis va se sentir inutile dans un emploi répétitif et conçus pour une personne qui veut un paix d’esprit rendu à la maison après son 9 à 5.

Alors, quelles sont tes sources d’épanouissement? Le travail d’équipe? Être capable de terminer une tâche sans demander d’aide? Des défis? Des responsabilités? Aider les gens? Contribuer à la santé des enfants? Défendre une cause? Etc…

Une fois que tu connais tes sources d’épanouissement, prend action!

Pour t’aider, je t’ai préparé 10 actions que tu peux entreprendre tout de suite afin de changer ta relation avec ta job :

Établir des objectifs avec son employeur

Informe-le de tes sources d’épanouissement. Si ton désir est de grimper les échelons, demande-lui ce que tu dois faire pour atteindre tes objectifs. La communication avec ton patron est très importante; il ne peut pas deviner tes buts et tes aspirations. Alors book un meeting avec lui/elle asap.

Ne pas se comparer aux autres et à leurs objectifs

Surtout s’ils sont rendus à une étape importante dans leur vie, ils ont travaillé fort pour y arriver et ça leur a pris du temps. Chaque personne évolue à son propre rythme et te comparer ne fera que te décourager.

Demander des formations à son employeur

Demandez et vous recevrez. Forme-toi, autant à ton travail qu’au personnel. Il y a même des formations qui pourraient t’être bénéfique dans ces deux sphères. Je suis en train de lire le livre « Persuasion » et l’auteur explique qu’une organisation a envoyé ses employés suivre une formation sur l’écoute. Résultats? Les dirigeants ont vu une énorme de différence dans l’organisation et les employés ont vu une différence considérable dans leur travail, mais aussi dans leur vie personnelle. Faire d’une pierre deux coups, j’adore!

Utiliser le stress comme un levier de motivation et une force pour relever plus de défis

Apprendre à canaliser ton stress ne te rendra que plus performant. Tu relèveras de plus en plus de défis et tu réaliseras tes objectifs. La satisfaction d’avoir accomplis quelque chose est beaucoup plus grande lorsqu’on sort de notre zone de confort. Une fois que ton cerveau comprendra que le bon stress est un motivateur, sky will be the limit.

Contribuer à un bon environnement de travail

Favorise la bonne humeur au bureau, participe aux activités proposés, aide à organiser les évènements, implique-toi, participe à rendre ton espace de travail accueillant et motivant et surtout, n’encourage pas tes collègues qui sont négatifs et qui ne font que se plaindre.

Aménager son environnement de travail de façon à ce que tu sois heureux d’y être

Mets des photos des gens que tu aimes, des plantes, un beau cahier de note, des citations de motivation et désencombre ton bureau. Tu pourrais aussi proposer un concours du plus beau bureau pour motiver tes collègues à faire la même chose.

Devenir intrapreneur

Si l’entreprise pour laquelle tu travailles t’intéresse, deviens intrapreneur. Apporte des nouvelles idées, participe au développement de l’organisation et fais-toi connaître. Qui sait, peut-être qu’un jour tu seras actionnaire de cette compagnie. Et si ça arrive, crois-moi, tu seras fier d’y avoir mis autant d’énergie.

Apprendre à se féliciter

Ne te fie pas à ton employeur pour te féliciter. Ce n’est pas tous les patrons qui sont des leaders et donc ce n’est pas tous les patrons qui félicitent leurs employés de façon régulière…et sincère. Soit fier du travail que tu accomplis, tu sauras plus facilement te féliciter.

Accepter ses faiblesses et ses erreurs

Connaître tes faiblesses et reconnaître tes erreurs t’aideront à grandir, c’est la base de l’accomplissement personnel. Fais un bon travail d’introspection et demande-toi où est-ce que tu pourrais t’améliorer. Ensuite, fait des formations et demande du feedback à ton supérieur.

Être organiser et déterminer ses priorités au début de chaque journée

C’est la base. Fais-toi un plan pour la journée et définis tes objectifs quotidiens. Débarrasse-toi des petites tâches en premier et attaque-toi aux tâches plus importantes au moment de la journée où ta productivité est à son meilleur. Ah pis, laisse faire les réunions inutiles.

Alors voilà, en connaissant tes sources d’épanouissement, tu pourras avoir une meilleure idée des actions que tu dois entreprendre pour améliorer ton expérience au bureau.

Oh pis, si l’idée de tout crisser là te trotte dans la tête, t’as aussi des devoirs à faire. Commence par prendre une feuille et un crayon, pis fais-toi un plan, un plan de la mort. Mets le plus de détails possible, établis ta vision, ton purpose, écris où tu aimerais être dans 1 an, 2 ans, 5 ans, 10 ans. Parce que sans plan, tu risques de te planter. Les plus grands ne se sont pas rendus où ils sont par pur hasard, ils avaient un plan et ils ont travaillé extrêmement fort pour atteindre leurs buts. Alors, fais de ton plan ta motivation pour te lever le matin et travaille jusqu’à temps que tu atteignes tes buts.

Maintenant, va gérer ton bacon!

V.


Divulgation: Gère ton bacon n’est pas un service de conseiller financier et ne devrait en aucun cas être perçu ainsi. Les astuces données dans cet article découlent d’expériences personnelles et les lecteurs devraient toujours faire leur propres vérifications avant d’appliquer n’importe quelle astuce. La situation financière diffère pour chaque personne et ce n’est pas tous les produits qui sont optimales pour chacun. Gère ton bacon peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article. Chaque produits ont réellement été utilisés et testés par l’administrateur de ce blog et seulement les meilleurs vous sont recommandés. Gère ton bacon tient à conserver son lien de confiance avec les lecteurs et en aucun cas un produit indésirable sera volontairement recommandé à des fins de rémunération.

Le minimalisme | L’intégrer à ses finances personnelles

« Hum, où est mon chandail jaune? »

« La facture de déneigement de l’année passée? Donne-moi 2 semaines et je te trouve ça »

« Je me demande vraiment comment y’a encore des gens qui vivent sans walk-in »

Ces questions-là, je me les pose au quotidien. À la longue, ça devient épuisant de toujours se demander où sont ses choses et d’avoir le sentiment d’être écrasé par tous ces objets. 

Avant, j’avais l’impression qu’il était sain et normal de remplir sa maison d’objet, mais aujourd’hui, si je pouvais me débarrasser de tout ce que j’ai, je le ferais. Pas parce que j’ai l’intention de vivre comme une va-nu-pieds, mais parce que j’ai l’impression d’être prisonnière de toutes ces choses que j’ai chez moi. J’ai aussi l’impression que ça m’empêche de me concentrer sur des aspects plus importants de ma vie.

À force de me sentir comme ça, j’ai commencé à rechercher des façons de m’organiser et c’est là que je suis tombé sur le minimalisme. Plus spécialement sur le livre The Life-Changing Magic of Tidying Up: The Japanese Art of Decluttering and Organizing de Marie Kondo, la spécialiste du rangement et de l’organisation. Je me suis rapidement rendu compte que l’organisation n’est pas mon problème. Au travail, mon bureau est bien rangé et rien ne traîne, tout est à sa place. Le problème, c’est le nombre d’objets que je possède. Et surtout, le nombre d’objets qui ne m’apportent plus de joie, qui m’apportent, en fait, du stress.

Le minimalisme, bien qu’étant une pratique de plus en plus répandue, reste souvent incompris du grand public. « Pourquoi me débarrasser de toutes mes choses que j’ai achetées avec mon argent si durement gagné ? Ma maison va avoir l’air vide. Ça ne me tente pas de faire du lavage chaque jour pour laver ma seule paire de bas. »

L’idée derrière tout ça est de se simplifier la vie. C’est vrai tsé, on garde toutes nos vieilles choses « au cas où ». 

« Mes 64 tasses à café? Bin non, je les garde au cas où je m’achèterais un chalet »

« Mes t-shirts pleins de peinture? Je les garde au cas où je voudrais peinturer ma maison »

« Mon vieux téléphone à câble jauni? Ah ça je le garde…hum…au cas où ça reviendrait à la mode »

« Mes vieux walkie talkie de mon enfance? BIN LÀ, je les garde au cas où on se ferait attaquer par des zombies!!!!! » 

Au fil du temps, nos objets perdent de la valeur à nos yeux. On fait juste traîner un stress grandissant d’année en année au lieu de s’en défaire parce qu’on devient « attaché » à nos choses. Mais je crois fermement que cet attachement est plus du confort qu’autre chose.

Bref, imagine intégrer le minimalisme à tes finances personnelles! Les rendre si simple et légère que tu ne stresseras plus jamais à propos de l’argent. Par contre, comme intégrer le minimalisme dans ta maison, l’intégrer à tes finances prendra un peu, beaucoup, de travail. Mais à long terme, les bénéfices sont immenses. Je crois que la meilleure façon de commencer, c’est de s’informer et d’être ouvert au changement. Si ça t’intéresse, je t’invite à aller visiter le site The Minimalists.

J’espère réécrire un article dans un an ayant comme titre « Le minimalisme a complètement changé ma vie et mes finances personnelles : Voici comment! ». Mais pour l’instant, je vais intégrer le minimalisme dans ma routine et dans mon blog, parce que je crois honnêtement que cette pratique peut changer des vies.

Il me reste plus qu’à m’y mettre. T’embarques?

Ciao,

V.

Comment apprendre la notion de l’argent à vos tout-petits…et vos moins petits?


Ce n’est que récemment que le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a implanté le Programme d’éducation financière pour les élèves de cinquième secondaire. C’est une belle initiative du gouvernement québécois, mais c’est à se demander si ce n’est que le résultat d’une pression populaire grandissante. Ce programme ne couvre aussi seulement qu’une partie des finances personnelles, bref, la partie « gouvernementale » qui ne laisse aucune place à l’imagination pour les jeunes. Et pourquoi commencer aussi tard que le cinquième secondaire? Pourquoi ne pas implanter cette curiosité pour les finances personnelles dans le quotidien de nos enfants dès leur jeune âge? Ça peut vous paraître une tâche ardue, mais détrompez-vous, plusieurs trucs simples peuvent vous aider à enseigner l’autonomie financière à vos enfants. Parce qu’au fond, quel parent ne rêve pas d’un enfant responsable financièrement? 

L’humble fierté

Tout être humain qui travaille fort pour atteindre ses buts est fier des accomplissements qui réalise. C’est la même chose pour les enfants et leur « petit cochon ». Encouragez-les à être fier de leurs épargnes et de leurs accomplissements. Apprenez-leur aussi à se récompenser de temps à autre, parce que oui, c’est bon de se récompenser pour garder le moral et la motivation de continuer. Aidez-les à fixer des petits objectifs réalisables. Leur sentiment d’accomplissement et leur confiance grandiront rapidement et ils se sentiront éventuellement à l’aise de se fixer des objectifs un peu plus grands.

Il existe par contre une différence entre la fierté humble et la fierté « show off », comme je l’appelle. Si vous voulez enseigner les finances personnelles à votre enfant pour qu’il puisse se promener en Porshe, s’habiller en Prada et avoir une Rolex, faites X tout de suite, vous le faites pour les mauvaises raisons. Ce n’est pas chaque individu qui veut atteindre l’indépendance financière pour vivre un certain « lifestyle ». Regardez Steve Jobs, il n’avait aucune décoration et peu de meuble dans son appartement. C’était sa façon de mieux se concentrer au développement d’Apple. Laissez donc ce judicieux choix à votre enfant.

Des allocations gratuites? 

Mais non, profitez-en pour apprendre la valeur de l’argent et du travail à vos enfants. Et ici, je ne parle pas d’une rémunération fixe par semaine, mais bien d’une rémunération par tâche. Si vos enfants travaillent plus, ils retireront plus d’allocations. Oui, ça pourrait vous coûter un peu plus cher, mais réjouissez-vous, ça voudra dire que votre enfant est travaillant. Vous n’aurez donc pas à craindre que les gens disent: “ça paraît qu’il est payé à l’heure lui”. 

Vous remarquez peut-être que j’utilise le mot “rémunération”, et non pas montant d’argent, parce que la façon dont vous voudrez rémunérer votre enfant reste à votre discrétion. Avec des enfants en bas âge, la rémunération peut se faire avec des morceaux d’un petit casse-tête, par exemple. Et lorsque votre enfant aura collectionné toutes les pièces du casse-tête, récompensez-le avec une activité de son choix.

Encourager l’entreprenariat

Votre enfant veut un nouveau vélo? Encouragez-le à ramasser des sous plus rapidement en créant une petite entreprise. Il y a toujours la bonne vieille méthode du Stand de limonade pour que votre enfant amasse un peu d’argent. Je l’ai moi-même fait avec ma meilleure amie d’enfance pour amasser des dons pour Opération Enfant Soleil. Ok, on a perdu l’argent mais l’intention était là 😅. Je ne sais pas si c’est de là que vient ma fibre entrepreneuriale ; si oui, je confirme que je suis beaucoup plus responsable avec l’argent.

Si vous me trouver « old school » avec mon Stand à limonade, vous pouvez toujours acheter une batch d’étui à cellulaire pour que vos enfants puissent les vendre à leurs amis. C’est beaucoup plus accessible que vous pensez avec des plateformes comme Alibaba qui font de la vente en gros. Vous seriez surpris du nombre de compagnie qui utilise cette plateforme pour garnir leur inventaire.

Le “recyclage”

Apprenez-lui la notion du recyclage. Pas le recyclage de plastique (malgré que c’est une notion très importante vue l’état de nos océans☹️) mais bien le recyclage d’objets. Je sais que ça peut être difficile à apprendre cette notion à vos enfants puisqu’eux aussi veulent les nouveaux Nike trop cool que William a eu pour sa fête. Il suffit de leur apprendre qu’avec le même montant d’argent, il pourrait en avoir plus.

Des cadeaux payants

Lorsque vient le temps de leur offrir des cadeaux, optez pour des cadeaux avec une valeur monétaire potentiellement grandissante. Quand ils sont plus jeunes, voir bébés, ils ne s’attendent pas à avoir des jouets dispendieux, profitez-en pour glisser quelques dollars dans leur compte de banque, ils vous remercieront plus tard. Quand ils sont plus vieux et qu’ils commencent à comprendre le concept de l’argent, pourquoi ne pas leur offrir une action de Disney, par exemple, au lieu d’un cadeau inutile qui ramassera la poussière dans le sous-sol à côté de votre elliptique qui ramasse lui aussi la poussière? Vos enfants seront complètement fous de savoir qu’ils appartiennent « un ti peu » Disney ou une autre compagnie qu’ils adorent. Il est même possible d’avoir un certificat d’investissement lors de votre achat. Et plus tard, qui sait, peut-être que l’action aura augmenté.

Dépôts réguliers

En encourageant votre enfant à faire des dépôts régulièrement dans leur compte épargne, vous l’aiderez à créer la bonne habitude de se payer en premier lorsqu’il sera adulte. Au fil du temps, il verra son compte grandir et prendra goût à l’épargne.

En éduquant votre enfant vers la bonne voie, peut-être que vous réussirez-vous même à redresser vos finances, parce qu’il n’y a rien de mieux que d’enseigner pour apprendre.

P.S. Si t’as pas d’enfant, pratique toi sur ton chien. Pis si t’as pas de chien, bin je sais pas quoi te dire.

Salut,

V.

Comment économiser gros sur Amazon?

Comment économiser gros sur Amazon?


La réponse? AGIR au lieu de RÉAGIR.

Simple de même.

C’est comme quand tu oublies de te claquer deux Advils et un grand verre d’eau avant d’aller te coucher après avoir descendu 3-4 bouteilles de vino avec tes chums…on s’entend tu pour dire que tu vas « payer » le lendemain?

C’est la même chose quand tu te dis « Ah, je vais attendre à l’été pour m’acheter une tondeuse!! ». Tu vas payer le plein prix, si c’est pas plus. Donc, pour t’aider à sauver du bacon lors de tes achats, je te partage une technique infaillible pour obtenir les meilleurs prix sur n’importe quels articles vendus sur Amazon. Je vais aussi t’expliquer étape par étape comment faire.

Bon, je ne réinvente pas la roue ici là, plusieurs milliers de personnes à travers du monde entier utilisent déjà cette technique. Ça prend pas la tête à Papino, juste quelques minutes de recherche, 2-3 clics et t’es all set! L’idée ici c’est de prévoir tes achats et non pas réagir à tes besoins. Alors si tu commences à magasiner pour un air climatisé en juin parce que tu commences à avoir chaud, it’s too late friend. Prend toi d’avance ou soit patient et meurs de chaud. En gros, la technique consiste à analyser les variations de prix et d’en faire le suivi. Mais FAIS PAS X TOUT DE SUITE, je te PROMETS que c’est plus facile que tu penses. Même ma filleule d’un an pourrait me pointer le prix en vert et baver sur le prix en rouge.

C’est facile parce qu’en 2018, on a la chance d’avoir des ordinateurs et des programmes performant ET gratuit. Le programme que je vais utiliser aujourd’hui fait tout le travail pour nous, après qu’on lui ait dit quoi faire. Je vais lui dire qu’est-ce que je recherche, combien j’aimerais payer et voilà, le tour est joué. Des programmes comme ça, tu peux en trouver plusieurs en recherchant « Amazon price tracker » sur Google, mais aujourd’hui je vais utiliser Keepa, parce que les fonctionnalités qu’on a besoin pour faire une bonne recherche sont gratuits et il en contient plusieurs. Il suffit que de s’inscrire sur le site, d’installer l’extension sur ton navigateur Chrome et hop, on part. Le tableau apparaîtra en dessous du produit et tu pourras t’amuser avec les différentes options…ou juste suivre les étapes ci-dessous. Il y a aussi un accès premium, mais c’est plus pour les marchandeurs des zinternets qui recherchent de l’information sur des produits: no need, thank you.

Avec ce logiciel, tu peux voir l’historique de prix de tous les produits vendus sur Amazon; ça aide à se donner une idée sur qu’est-ce qu’un bon deal (même si vous ne voulez pas acheter sur Amazon). On peut aussi se mettre des alarmes lorsque le produit est vendu à un certain prix et même lorsqu’il y a des gros deals. C’est tu pas wonderful ça? Je te montre tout ça maintenant, et je répète, cette technique s’applique sur TOUS les produits vendus sur Amazon, et on sait bien qu’on trouve de tout chez Amazon, même un ami.

Alors, pour faire la démonstration de cette technique, je vais utiliser cette magnifique tondeuse électrique. Don’t get me wrong, je m’en viens pas tondre ta pelouse.

Tondeuse Électrique

La première étape est de faire descendre ta page jusqu’au petit tableau Keepa et de spotter les prix les plus haut et les plus bas, pas si difficile eh? J’aime bien que mon tableau me montre les prix pour une année complète, ça me permet de voir les tendances et de planifier mon achat en fonction de celles-ci. La fonction « temps » se retrouve en bas à droite du tableau: clique sur « Year ». Donc, ici on peut voir que de novembre 2017 à novembre 2018, le prix de la tondeuse à varier d’environ une centaine de dollars, le plus bas étant autour du mois de février 2018 et le plus haut pendant les mois de mars, septembre et novembre. Fac, c’est quand qu’on achète nos tondeuses, gang? Entre janvier et mars, BRAVO!

Étape 1

La deuxième étape est de se mettre une alarme pour automatiser le tout. Ça va te permettre de te faciliter la tâche et de ne manquer aucune promotion. Le système t’avisera donc lorsque le produit affichera le prix que tu auras fixé. Cette option se trouve dans la section « Trackproduct » du tableau. Dans le tableau ci-dessous, j’ai dit au programme que j’aimerais recevoir une alarme lorsque le prix aura atteint les 115 piastres. Pour déterminer ce prix, je me suis fiée au prix le plus bas du premier tableau, c’est-à-dire, 105,56$, et je me suis laissé un petit jeu de 10$ pour tenir compte de l’inflation. Pour ceux qui ne savent pas, l’inflation c’est, en terme simple, la perte de pouvoir de ton argent et l’augmentation des prix, tout ça causé par la création de capital, autrement dit, d’argent. Bref, les alarmes te permettront de suivre plusieurs produits sans te casser la tête.

Étape 2

Je t’invite notamment à cocher les 3 cases ci-dessous. Tu recevras donc des avertissements lorsque des « LightningDeals » se préparent et lorsque la promotion aura commencé. La troisième case te demande si tu veux recevoir d’autres alertes de prix et si oui, combien de jours après la première alerte. Cette alerte est automatique définit à 7 jours par Keepa, mais si tu es plus du genre à tout remettre à demain, je te conseille peut-être d’y inscrire 2 ou 3 jours, comme ça tu éviteras de passer à côté des bons prix.

Capture d_écran 2018-11-20 à 13.38.38

La troisième étape…bin y’en a pas. Il te reste plus qu’à attendre que les prix fluctuent et acheter au bon moment. Tu pourras suivre tes produits sur le navigateur de Keepa et même aller voir les meilleurs deals actuels dans l’onglet « Deals » en haut à gauche dans le tableau suivant. Et si tu n’a pas le temps de suivre tes produits, no problemo, tu as fixé des alarmes, tu te souviens? 😉

Capture d_écran 2018-11-20 à 13.42.15

Voilà! Tu es enfin prêt à consommer intelligemment et à planifier tes achats. Je sais, je sais, ça sonne adulte et plate en maudit, mais rends-toi à l’évidence, si ton compte en banque ne te permet pas de dépenser comme Dan Bilzerian, tu dois faire des achats intelligents et non pas des achats impulsifs menés par tes émotions. Parce que oui, notre consommation est mené par des émotions comme lorsqu’on a peur de manquer LE deal de l’année, quand on a troooop hâte d’essayer le nouveau iPhone X+++ format géant de poche, quand la seule façon de te « dé-s’ennuyer » est d’aller shopper, ou quand tu sens une pression sociale t’envahir parce que, toi aussi, tu dois avoir un char de l’année. Et si tu viens d’acheté une maison ou si tu planifies en acheter une prochainement, attends-toi à ce que les dépenses coulent à flot. Ça n’arrête jamais. J-a-m-a-i-s. Alors, si tu as la chance de t’y prendre d’avance et d’éviter les erreurs que moi et bien d’autres ont pu faire, fais-le mon cher ami!

Si tu veux en savoir plus sur les habitudes des consommateurs, je t’invites fortement à aller lire l’article publié par Radio-Canada en cliquant juste ici.

Hasta luego,

V.